BIENVENUE SUR LE SITE DE l'EGLISE DU CHRIST DE PORT-AU-PRINCE

Mezanmi, detwonpe nou nan sa ki wè ak sove nanm no...
27 Aoû 2017 02:07 - ECPAPMezanmi, detwonpe nou nan sa ki wè ak sove nanm nou.

Satan fè anpil moun kwè yo se sèvitè Bondye epoutan se sèvitè li yo ye. Se sa menm, kòman’ [ ... ]

Lire ...
Livraison des Badges commandes
30 Avr 2017 04:12 - ECPAP

Si le Statut est "P", Réclamez votre Badge chaque dimanche avant 9:00 AM ou à 12:30 PM auprès de [ ... ]

Lire ...
Jesus Christ, le professeur par excellence !
19 Avr 2017 13:22 - ECPAPJesus Christ, le professeur par excellence !

Chers amis dans la doctrine, que grâce et paix de Yahvéh vous soient données de la part du profes [ ... ]

Lire ...

Bienvenue aux visiteurs et merci aux personnes qui les ont invites

N.B.: Seulement les formulaires reçus sont affichés ici
Total: 13
Nom_Complet Invite_Par
Fanfan Dorvens
Perre Exode
Angelin Joseph JeanAucun
Jean Danny Redgy M.Marie Nikeline Chery
Julmiste MichelahN/A
Roody RomulusN/A
Previlon AlsetteN/A
Laguerre RichardRadio
Vincent JackyRadio
Daniel EsaüRadio
Mario BernardUn frère
Christophe RoberthaUn membre
Beaugé DaniellaUne soeur

Marc 16:15,16 - Vérité cachée (Suite - 2)

Créé le 8 février 2014

MARC 16 : 15,16 - (Suite 2)

Nous sommes encore à la deuxième séquence de Marc 16: 15. ” Prêchez l’évangile à toute la création”. Au niveau de l’original nous lisons : κηρύξατε τὸ εὐαγγέλιον πάσῃ τῇ κτίσει

Nous croyons avoir déjà souligné que « Prêcher l’évangile… » N’est autre qu’évangéliser ; et « évangéliser », c’est diffuser l’enseignement que contient l’évangile. En outre, il existe une action pédagogique qui se réalise par étapes au niveau de ce commandement divin. C’était dans ce même ordre d’idées que Pierre dit dans 1 Pierre 2 :2, « Désirez comme des enfants nouveau-nés le lait intellectuel ». Les nouveau-nés, c'est-à-dire les nouveaux persuadés, sont comme des enfants qui fréquentent le kindergarten pour la première fois de leur vie. Quant aux nouveaux persuadés, ils commencent leur éducation spirituelle par des points doctrinaux simples et faciles à comprendre.

Par conséquent, les professeurs doivent savoir planifier les leçons doctrinales qu’ils leur présentent. Nous voulons dire qu’il leur est nécessaire de mettre par ordre de grandeur les leçons à enseigner. Certes, tout en ayant soin de commencer par la signification des mots dont ces nouveau-nés ont l’habitude de prononcer sans savoir leur signification. Tels que les mots : Evangile, Eglise, Offrande, Dime, etc…

Aujourd’hui nous mettons l’accent sur le mot Evangile d’abord. Car, tous les nouveau-nés doivent demeurer dans l’évangile ; 1 Corinthiens 15 :1-5. C’est à la suite d’une telle spéculation que les apôtres enseignaient tous les jours Jésus dans le temple et dans les maisons ; Actes 5 :42. Nul n’ignore que prêcher Jésus, c’est enseigner l’évangile. Et enseigner l’évangile c’est parler des quatre(4) éléments que contient cet ensemble, ce tout, comme Paul l’a décrit en 1 Corinthiens 15 :3 et 4 : « Que Christ était mort et qu’il était enseveli et qu’il était ressuscité et qu’il était apparu à Céphas ». D’ailleurs c’est ce que Pierre prêchait dans Actes des Apôtres chapitre 2 et chapitre 10. Paul le prêchait dans Actes des Apôtres chapitre 13.

Cher(e) ami(e), il faut toujours comprendre la signification d’un terme avant d’en parler à quiconque. La signification d’un mot n’est autre que l’explication de son sens. C’est la réponse au fait de se demander « c’est quoi ceci ? » Jean 16 :17 ”Τί ἐστιν τοῦτο ”. Alors, d’après les disciples de Christ, la signification n’explique pas seulement le sens d’un mot, mais elle sert aussi à donner le sens de toute une phrase.

En parlant de signification, il faut tenir compte de deux autres termes qui sont de sa même famille sémantique. Nous voulons parler de « signifiant » et « signifié ».

Nous devons vous retracer ceci : le signifiant est tout mot considéré dans son image acoustique, c'est-à-dire dans son image phonologique, ou pour être plus clair, l’image qui consiste à tenir compte de sa forme et du son qu’il dégage. Tandis que le signifié est un concept appartenant au domaine de l’abstrait. Un mot peut ne pas avoir le même signifiant et pourtant avoir le même signifié. Exemple :ἐπίσκοπος : Evêque ; ποιμήν : Pasteur; πρεσβύτερος: Ancien. Ces mots se révèlent différents au niveau de leur identifiant, mais ils sont synonymes, en ce qui concerne leur identifié.

Lorsque le Christ dit : ”Prêchez l’évangile …”, il n’entend pas faire comprendre que l’évangile doit être prêché seulement aux inconvertis, comme beaucoup le pensent. Non, l’évangile doit être prêché à l’église continuellement pour que la vérité de l’évangile soit maintenue. Galates 1er :5

Les chrétiens ne sont pas appelés à obéir à la loi de Moïse, afin de pouvoir maintenir la vérité de l’évangile. Ils ne doivent pas observer le sabbat ni se faire circoncire. S’ils le font, la vérité de l’évangile ne va pas être maintenue. Entre autres, il y a beaucoup de commandements de la loi de Moïse qui font partie de la loi de Christ, à vrai dire qui sont encore plus sévères.

Tout ce qui a trait au péché, les chrétiens ne doivent plus le pratiquer. S’ils continuent à le faire, la vérité de l’évangile n’y va pas être maintenue.

Cher(e) ami(e), cet évangile, contenant les 4 éléments, doit être prêché à toute la création, c'est-à-dire à tout l’univers : ”πάσῃ τῇ κτίσει ”.

Enfin, le contenu de cette prédication constitue la valeur intrinsèque du baptême. Nous avons pour devoir de continuer à en parler, pour que tout un chacun en soit au courant. Car, sans la connaissance parfaite d’une telle valeur, tout plongeon dans l’eau sous le nom de baptême, demeure nul et non avenu devant Yahweh.

A suivre...

                                                                         ----------------------------

Nous vous rappelons que l'évangile n'est pas toute la bible comme beaucoup le pensent mais se définit comme la capacité active de Yahweh dans le plan salutaire humain. Il se décrit par les quatre éléments suivants énumérés en 1 Cor15:1-5, à savoir Christ est mort - il est enseveli - il est ressuscité - il est apparu à Céphas (Pierre). Croire autre chose que cela est croire en vain. Se faire plonger dans l'eau avant d'entendre et croire ce message ne sert à rien selon Dieu.


Après avoir entendu la prédication de l'évangile, celui qui croit et qui est baptisé au nom (Eis To Onoma) du Père, du Fils et du Saint-Esprit sera sauvé (Marc 16: 15-16) et Jésus ajoutera (Prostithèmi) le croyant à l'ensemble dans un seul lieu (Epi To Aouto) de la ville ou village (Actes 2: 47).

Marc 16:15,16 - Vérité cachée (Suite)

Créé le 25 janvier 2014

MARC 16 : 15,16 - (Suite)

Nous sommes en train de mener à son terme le décodage commencé, il y a belle lurette, à propos des valeurs intrinsèque et extrinsèque du baptême.

Cher(e) ami(e), ce serait commettre une erreur grossière si l’on parvenait à traduire ”πορευθεντες”, lu au début du texte du jour, par l’impératif présent - futur du verbe ”aller”. Ce vice de raisonnement ferait passer le professeur pour quelqu’un qui a eu une absence au moment où il donnait cette instruction stricte à ses disciples. Sur le plan doctrinal, une flagrante contradiction y apparaitrait. Saisissez bien ce point de vue. En Actes 1er :4, le Christ ordonnait aux apôtres de ne pas s’éloigner de Jérusalem. Alors comment aurait-il pu leur ordonner d’aller en Marc 16 :15 ? Ce serait prendre le contrepied de ce qu’il venait de consigner à ses disciples.

D’ailleurs, le Saint-Esprit affirme en Actes 2:1er... qu’à la réalisation du jour de pentecôte, ils étaient tous ensemble dans un seul lieu (à Jérusalem).

Άπαντα

Ce terme signifie ”Tout”. C’est un adjectif indéfini. C’est le neutre de Άπας : Tout. A la seule différence qu’il est plus fort que ”πας” employé ailleurs. Ceci est dit, du fait qu’on peut le traduire en français par « entier ». Cependant, ça ne veut pas dire que tous les individus auront le privilège d’écouter l’évangile, puisqu’il existe encore des rebelles en ce monde. N’est ce pas pour ces insoumis que « le Christ apparaitra du ciel au milieu d’une flamme de feu pour punir ceux qui n’obéissent pas à l’évangile » ? II Thessaloniciens 1er:8.

Κηρύξατε τό εύαγγέλιον

Nous savons que Κηρύξατε est l’impératif de Κηρυσσω : prêcher. Il est à souligner que l’impératif se donne au présent, c’est à dire au moment où le locuteur parle. Tandis que l’auditeur peut l’accomplir dans un avenir proche ou lointain. Il est aussi utile de constater que le professeur utilisa l’impératif en vue de produire une demande. Il entendait que les apôtres qu’il avait lui-même préparés, fussent les premiers à répandre cette bonne nouvelle sur cette terre.

τό εύαγγέλιον

« το » est le nominatif neutre de « ό » : le, l’ la. C’est un déterminant neutre. Il n’est ni masculin, ni féminin. En d’autres termes, il n’a pas de genre. Pourtant, il est du nombre singulier. Dans ce contexte, l’article défini a une valeur généralisante. Il évoque une chose figurant un groupe composant un tout, un ensemble. Ce groupe, avons-nous dit, n’est autre que les 4 éléments, à savoir ”Christ était mort et qu’il était enseveli et qu’il était ressuscité et qu’il était apparu à Céphas. (I Corinthiens 15 : 3-5). C’est cette description faite par Paul qui nous autorise à parler des 4 éléments. Savez-vous pourquoi ?
”La description est le fait d’énumérer les éléments que contient un ensemble, un tout”. Puisque Paul, sous le contrôle du Saint-Esprit avait fait la description de l’évangile, nous sommes autorisés à parler des éléments, comme le Saint-Esprit en avait parlé en Actes 16 :14. Lydie était attentive aux éléments parlés par Paul.

… Тοίς λαλουμένοις ύπό Παύλου

On a traduit ce membre de phrase par “aux choses”. C’est bien. Il faut se le rappeler, on parle d’élément quand il s’agit des choses en combinaison avec d’autres.

εύαγγέλιον

εύ : bon, vrai, bien

αγγελιον : message, oracle, vérité. Vous avez déjà sans doute appris que ” la vérité est un ensemble de connaissances considérées comme exactes ”. Pour ce, « prêchez l’évangile » est une périphrase faite en lieu et place de « évangélisez », dont l’infinitif est εύαγγελιξομαι, signifiant : Diffuser l’enseignement de l’évangile. C’était dans cette optique que Paul dit aux anciens de l’Eglise d’Ephèse en Actes 20:20, « je n’ai rien gardé des choses profitables que je ne vous ai pas déclarées c'est-à-dire ne vous ai pas enseignées publiquement et de maison en maison ».

A suivre...

                                                                         ----------------------------

Nous vous rappelons que l'évangile n'est pas toute la bible comme beaucoup le pensent mais se définit comme la capacité active de Yahweh dans le plan salutaire humain. Il se décrit par les quatre éléments suivants énumérés en 1 Cor15:1-5, à savoir Christ est mort - il est enseveli - il est ressuscité - il est apparu à Céphas (Pierre). Croire autre chose que cela est croire en vain. Se faire plonger dans l'eau avant d'entendre et croire ce message ne sert à rien selon Dieu.


Après avoir entendu la prédication de l'évangile, celui qui croit et qui est baptisé au nom (Eis To Onoma) du Père, du Fils et du Saint-Esprit sera sauvé (Marc 16: 15-16) et Jésus ajoutera (Prostithèmi) le croyant à l'ensemble dans un seul lieu (Epi To Aouto) de la ville ou village (Actes 2: 47).

Marc 16:15,16 - Vérité cachée

Créé le 14 janvier 2014

MARC 16 : 15,16

Cher(e) ami(e), nous ne saurions parler des deux valeurs du baptême, sans analyser le texte ci-dessus mentionné.

Vous n’êtes pas sans savoir qu’un texte est un ensemble d’énoncés, soumis à l’analyse. Alors, dès qu’un prédicateur parle d’un texte ; les auditeurs espèrent savourer une lecture analytique, émanée de ce locuteur (de celui qui parle). Il est aussi important de se rappeler que la lecture analytique est l’opération par laquelle on décode ou déchiffre un texte écrit, à l’effet de comprendre ce qu’il signifie. Pour comprendre Marc 16 :15-16, il faut faire l’étude de la forme du texte, puis celle de son fond. Pour ce, il s’avère nécessaire que nous remontions à l’original, au code, c'est-à-dire, à la langue dans laquelle il était constitué, pour le comprendre.

Commençons par la première séquence (la première partie. πορευθεντες εις τον κοςμον (Poreuthenntés Eiss Tonn Kosmonn).

Πορευθεντες est le gérondif, c’est-à-dire la forme invariable du participe présent du verbe πορευομαι, aller. En français, il est toujours précédé de la préposition « en ». D’où, ”en allant”. Ce gérondif sert à exprimer une circonstance accompagnant l’action du verbe auquel il se rapporte. Dans ce contexte, il se rapporte au verbe « aller ».

Cher(e) lecteur ou lectrice, il faut que vous soyez en mesure de distinguer le gérondif du participe présent variable. Parce que le participe présent variable peut être remplacé par la troisième personne du singulier du verbe en question, précédé du pronom relatif « qui ». Pourtant, ça ne peut se faire au niveau du gérondif. Exemple : Wesner, décodant ce texte, fait usage de sa compétence intellectuelle. Le participe présent ”décodant” est variable puisqu’il peut être remplacé par ”qui décode”. Tandis que le gérondif ”En allant” ne peut pas subir de modification.

Nous nous demandons pourquoi le savant des savants emploie-t-il le participe présent dans ce contexte ? Il en a ainsi fait usage, en vue de mettre l’accent sur la simultanéité existant entre « aller » et « prêcher ». Les deux se réalisent en même temps, quand on se déplace pour prêcher.

Cher(e) ami(e), c’est une erreur grave de traduire πορευθεντες par l’impératif “allez ». Pourquoi le disons-nous ?

1e) On fait dire le savant par excellence ce qu’il ne saurait émettre. Car les apôtres ne se déplaçaient pas pour prêcher l’évangile le jour de la pentecôte : Actes 2:1 ”Et à la réalisation du jour de la pentecôte, ils étaient tous ensemble dans un seul lieu”.

2e) ce serait aussi porter le Christ à se contredire. Vu qu’en Marc 16 :15 l’ordre était d’aller. Comment aurait-il pu demander aux apôtres d’être ses témoins à Jérusalem ? Actes 1:8 : ”vous recevrez une puissance, et vous serez mes témoins à Jérusalem”...

A suivre...

                                                                         ----------------------------

Nous vous rappelons que l'évangile n'est pas toute la bible comme beaucoup le pensent mais se définit comme la capacité active de Yahweh dans le plan salutaire humain. Il se décrit par les quatre éléments suivants énumérés en 1 Cor15:1-5, à savoir Christ est mort - il est enseveli - il est ressuscité - il est apparu à Céphas (Pierre). Croire autre chose que cela est croire en vain. Se faire plonger dans l'eau avant d'entendre et croire ce message ne sert à rien selon Dieu.


Après avoir entendu la prédication de l'évangile, celui qui croit et qui est baptisé au nom (Eis To Onoma) du Père, du Fils et du Saint-Esprit sera sauvé (Marc 16: 15-16) et Jésus ajoutera (Prostithèmi) le croyant à l'ensemble dans un seul lieu (Epi To Aouto) de la ville ou village (Actes 2: 47).

ECPAP Radio Live

  Heure approximative a Port-au-Prince: Wednesday, 13h PM et 35mn
Heures de diffusion: Dim. 6h-7h AM, 1h-2h PM et Lun. - Sam.: 12h-1h PM

Recherche sur ECPAP

1 Cor 15 v 1 et 2

1 Cor 15 v 1 et 2

1 Or je vous fais savoir, frères, l’évangile que je vous ai évangélisé,que vous avez reçu, dans lequel aussi vous demeurez attachés,
2 par lequel aussi vous êtes sauvés, si vous êtes attachés à laquelle parole je vous ai évangélisée, à moins que vous n’ayez cru en vain.

Actes 2 v 47

Actes 2 v 47

"...Et le seigneur ajoutait de jour en jour à l'ensemble dans un seul lieu ceux qui étant sauvés. "

ECPAP Tweets

Etude Audio - Liste

Librairie des prédications analyse de l'ECPAP:

Audio de semaine:

  1. Radio:
  2. Adoration:

Archives des Prédications analyse:

  1. Audio
  2. Texte

Utilisateurs en ligne

Nous avons 14 visiteurs en ligne

La Fondation Grace

This decision was taken back in January 2007 and the name of the foundation is “Grace Foundation”.

Lire

Spring H. University

L'institution est fondée et dirigée par le docteur Marie Wesner Pierre Monome, BS, MD. diplomée de la Winston-Salem State University en biologie et de la St . Georges University, School of Medicine, en médecine.

Visiter