MARC 16 : 15,16 - (Suite 2)

Nous sommes encore à la deuxième séquence de Marc 16: 15. ” Prêchez l’évangile à toute la création”. Au niveau de l’original nous lisons : κηρύξατε τὸ εὐαγγέλιον πάσῃ τῇ κτίσει

Nous croyons avoir déjà souligné que « Prêcher l’évangile… » N’est autre qu’évangéliser ; et « évangéliser », c’est diffuser l’enseignement que contient l’évangile. En outre, il existe une action pédagogique qui se réalise par étapes au niveau de ce commandement divin. C’était dans ce même ordre d’idées que Pierre dit dans 1 Pierre 2 :2, « Désirez comme des enfants nouveau-nés le lait intellectuel ». Les nouveau-nés, c"est-à-dire les nouveaux persuadés, sont comme des enfants qui fréquentent le kindergarten pour la première fois de leur vie. Quant aux nouveaux persuadés, ils commencent leur éducation spirituelle par des points doctrinaux simples et faciles à comprendre.

Par conséquent, les professeurs doivent savoir planifier les leçons doctrinales qu’ils leur présentent. Nous voulons dire qu’il leur est nécessaire de mettre par ordre de grandeur les leçons à enseigner. Certes, tout en ayant soin de commencer par la signification des mots dont ces nouveau-nés ont l’habitude de prononcer sans savoir leur signification. Tels que les mots : Evangile, Eglise, Offrande, Dime, etc…

Aujourd’hui nous mettons l’accent sur le mot Evangile d’abord. Car, tous les nouveau-nés doivent demeurer dans l’évangile ; 1 Corinthiens 15 :1-5. C’est à la suite d’une telle spéculation que les apôtres enseignaient tous les jours Jésus dans le temple et dans les maisons ; Actes 5 :42. Nul n’ignore que prêcher Jésus, c’est enseigner l’évangile. Et enseigner l’évangile c’est parler des quatre(4) éléments que contient cet ensemble, ce tout, comme Paul l’a décrit en 1 Corinthiens 15 :3 et 4 : « Que Christ était mort et qu’il était enseveli et qu’il était ressuscité et qu’il était apparu à Céphas ». D’ailleurs c’est ce que Pierre prêchait dans Actes des Apôtres chapitre 2 et chapitre 10. Paul le prêchait dans Actes des Apôtres chapitre 13.

Cher(e) ami(e), il faut toujours comprendre la signification d’un terme avant d’en parler à quiconque. La signification d’un mot n’est autre que l’explication de son sens. C’est la réponse au fait de se demander « c’est quoi ceci ? » Jean 16 :17 ”Τί ἐστιν τοῦτο ”. Alors, d’après les disciples de Christ, la signification n’explique pas seulement le sens d’un mot, mais elle sert aussi à donner le sens de toute une phrase.

En parlant de signification, il faut tenir compte de deux autres termes qui sont de sa même famille sémantique. Nous voulons parler de « signifiant » et « signifié ».

Nous devons vous retracer ceci : le signifiant est tout mot considéré dans son image acoustique, c"est-à-dire dans son image phonologique, ou pour être plus clair, l’image qui consiste à tenir compte de sa forme et du son qu’il dégage. Tandis que le signifié est un concept appartenant au domaine de l’abstrait. Un mot peut ne pas avoir le même signifiant et pourtant avoir le même signifié. Exemple :ἐπίσκοπος : Evêque ; ποιμήν : Pasteur; πρεσβύτερος: Ancien. Ces mots se révèlent différents au niveau de leur identifiant, mais ils sont synonymes, en ce qui concerne leur identifié.

Lorsque le Christ dit : ”Prêchez l’évangile …”, il n’entend pas faire comprendre que l’évangile doit être prêché seulement aux inconvertis, comme beaucoup le pensent. Non, l’évangile doit être prêché à l’église continuellement pour que la vérité de l’évangile soit maintenue. Galates 1er :5

Les chrétiens ne sont pas appelés à obéir à la loi de Moïse, afin de pouvoir maintenir la vérité de l’évangile. Ils ne doivent pas observer le sabbat ni se faire circoncire. S’ils le font, la vérité de l’évangile ne va pas être maintenue. Entre autres, il y a beaucoup de commandements de la loi de Moïse qui font partie de la loi de Christ, à vrai dire qui sont encore plus sévères.

Tout ce qui a trait au péché, les chrétiens ne doivent plus le pratiquer. S’ils continuent à le faire, la vérité de l’évangile n’y va pas être maintenue.

Cher(e) ami(e), cet évangile, contenant les 4 éléments, doit être prêché à toute la création, c"est-à-dire à tout l’univers : ”πάσῃ τῇ κτίσει ”.

Enfin, le contenu de cette prédication constitue la valeur intrinsèque du baptême. Nous avons pour devoir de continuer à en parler, pour que tout un chacun en soit au courant. Car, sans la connaissance parfaite d’une telle valeur, tout plongeon dans l’eau sous le nom de baptême, demeure nul et non avenu devant Yahweh.

A suivre...

                                                                         ----------------------------

Nous vous rappelons que l"évangile n"est pas toute la bible comme beaucoup le pensent mais se définit comme la capacité active de Yahweh dans le plan salutaire humain. Il se décrit par les quatre éléments suivants énumérés en 1 Cor15:1-5, à savoir Christ est mort - il est enseveli - il est ressuscité - il est apparu à Céphas (Pierre). Croire autre chose que cela est croire en vain. Se faire plonger dans l"eau avant d"entendre et croire ce message ne sert à rien selon Dieu.


Après avoir entendu la prédication de l"évangile, celui qui croit et qui est baptisé au nom (Eis To Onoma) du Père, du Fils et du Saint-Esprit sera sauvé (Marc 16: 15-16) et Jésus ajoutera (Prostithèmi) le croyant à l"ensemble dans un seul lieu (Epi To Aouto) de la ville ou village (Actes 2: 47).